LES FORGERONS : ceux qui forgent leur propre couteau Damas

 
Gary BARNES
 
gary barnes   Ce maître-forgeron de l'American Blade Society ne réalise que des pliants munis de systèmes d'ouverture et de fermeture originaux, sans cesse renouvelés et améliorés. Il ne conçoit pas, que la lame d'un de ses pliants ne soit pas en acier damassé. Nacres et ivoires sont ses matériaux de prédilection pour les côtes de ses pliants.
G.B. fut l'un des animateurs de l'association des forgerons de Nouvelle-Angleterre.
Il y a quelques années, Gary BARNES fut choisi par les établissement BERETTA, pour la réalisation commune d'un couteau, un gage du sérieux de cet artisan qui a décidé de ne pas ramer dans le même sens que les autres.
 
 
 
Barry DAVIS
 
 
 
BARRY DAVIS 2
Il a grandi dans l'état de NEW YORK...
Lire

La naissance de la coutellerie d’Art

A la fin des année 70, la notion de coutellerie d’art, de coutellerie artisanale, (appelez cela’’custom’’, si vous y tenez), était quelque chose d’assez abstrait pour la plupart des amateurs européens de beaux objets coupants. La production du vieux continent était plus que limitée, et seuls quelques pionniers proposaient à une clientèle avertie, les œuvres de quelques artisans d’Outre-Atlantique : Kindal en France, La coutellivre du couteaulerie du Mont Blanc en Suisse, et Lorenzi en Italie.

A cette époque, pourtant toute proche, collectionner les couteaux, tel que vous, lecteur, le concevez aujourd’hui, était un phénomène essentiellement américain.

En 78, paraissait un livre qui allait susciter bien des vocations : le Livre des couteaux, par Yvan de RIAZ.

Pour beaucoup, c’était la découverte de RANDALL,...

Lire

François Bignon

 Nous allons vous parler aujourd’hui d’un coutelier nantais installé comme artisan coutelier depuis septembre 1996 reconnu sous l'appelation " les ateliers Solognot "à Fleury les Aubrais.

François bignon a suivi la classique formation de coutelier dispensée à l’école de Nogent-en Bassigny, avec comme condisciples Laurent Gaillard et Ludovic Marsille.

Il a obtenu son diplôme et la médaille d’argent au concours du meilleur Apprenti de France en 1991. 

le diplôme d’armurier  de l’Ecole de Liège.

 En 2000, il  a envie de partager sa passion en devenant formateur en proposant des formations pour particuliers et professionnels.

En 2013, il devient maitre Artisan d’art.

Suivant de méthodes traditionnelles, il crée des couteaux pliants ainsi que des couteaux droits, uniquement réalisé à la main, e...

Lire

Développement de la coutellerie au XIXème siècle

Développement de la coutellerie au XIXème siècle
 
 
Si beaucoup des meilleurs couteaux traditionnels qui reconquissent à l'heure actuelle l'intérêt d'un large public les Laguiole, les Yssingeaux par exemple, nous viennent du XIXème siècle, il faut à mon avis en chercher la raison dans la convergence de plusieurs causes, relativement indépendantes l'une de l'autre.
 
La premier tient au développement de la civilisation rurale français
dont l'épanouissement commence une fois brisées les contraintes de l'Ancien régime, et les pertes humaines de l'époque napoléonienne...
Lire

Jacques Monerie ou le Lépine du couteau custom

Notre artisan coutelier aujourd’hui mérite sans aucun doute le premier prix du fameux concours tant ses inventions, mécanismes et créations coutelières sont novatrices, pratiques et originales.

images lames

Après avoir passé un Brevet de mécanicien automobile, il a fait la plupart de sa carrière dans l’industrie automobile, pour finir responsable de l’atelier de mécanique de la concession Fiat de Montargis.

D’ailleurs la maison Fiat lui doit quelques améliorations et modifications mécaniques sur certains de ses anciens modèles…

Jacques s’est tourné vers la coutellerie custom tout naturellement dans le début en retraite. Ce simple passe-temps est devenu rapidement une passion dévorante et sa maison est remplie de…Manches de couteaux de la cave au grenier

Encore une fois pourquoi manches de coutea...

Lire